KYOKUSHIN CASTELMAYRAN/SAINT NICOLAS DE LA GRAVE

FORUM DES DOJO KYOKUSHIN DE CASTELMAYRAN ET SAINT NICOLAS DE LA GRAVE
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
KYOKUSHIN-SEINAN
REPRISE DES COURS

Saint-Nicolas de la Grave: 5 septembre 2011
Castelmayran: 6 septembre 2011

Partagez | 
 

 ARRET DU COEUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 63
Région : Sud-ouest France
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: ARRET DU COEUR   Dim 22 Juil - 23:49

ARRET DU COEUR

La mort soudaine d’une personne, par fibrillation ventriculaire peut se produire quand un projectile frappe, en un certain endroit, la poitrine d’un individu, sans maladie ou antécédent cardiaque. Cette commotion cardiaque (CC) est un événement rare qui survient lorsqu'un coup sur la poitrine provoque une dysrythmie fatale, habituellement une fibrillation ventriculaire. Certaines études aux Etats-Unis ont montrés que la CC est la deuxième cause principale de la mort soudaine des jeunes athlètes, principalement masculins ayant reçu un coup à la poitrine avec comme conséquence l’arrêt immédiat du cœur et la mort quasi instantanée, le retour à la vie est extèmement rare.

Les CC ont le plus souvent été observé suite à l’impact d’une balle de base-ball, au hockey, mais aussi dans les arts martiaux et particulièrement dans le Karaté. Inutile quand même de prendre peur la CC demeure un évènement très rare, car elle repose sur la synchronisation précise d’un certain nombre de variables. L’endroit de la poitrine, l’instant précis sont des éléments sine qua non pour qu’il y ait fibrillation ventriculaire et la mort soudaine.

CIBLE : Impact sur la poitrine au-dessus du cœur, mais plus sûrement sur le centre du ventricule gauche, un tsubo y est très bien localisé. A d’autres endroits proche du cœur les CC sont plus rares.

INSTANT T : La poitrine doit être frappée au moment où le cœur se repolarise, très exactement entre 15 et 30 millisecondes avant le pic de l'onde T*. c’est seulement à cet instant que va se produire un phénomène biochimique par l'activation du canal potassique, qui équivaut en quelque sorte à perfuser le cœur d'une forte dose de potassium, résultat : MORT INSTANTANEE.

L’onde de choc doit se superposer exactement à l'activité cardiaque, il doit être bref et produit par un objet se déplaçant à grande vitesse, de plus l’objet doit être de petite taille, comme le poing orienté d’une certaine façon.

Si la cible est assez facile à trouver, il en est pas de même avec l’instant T, qui se situe dans une fenêtre de tir entre 15 et 30 millisecondes avant le pic de l'onde T*, c’est pour cette raison, entre autres, que dans certains Kata une frappe à la poitrine est répétée 3 fois, comme par exemple dans la ligne centrale de retour de Heian Shodan (Pinan nidan). Cette fenêtre de tir représente seulement environ 3% du cycle cardiaque chez un individu occupé dans des activités qui a une fréquence cardiaque de 120 battements par minute. scratch

_________________
Cherche et tu trouveras,
Demande et on te donnera,
Frappe et on t'ouvrira...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyoku-castelmayran.4umer.net
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 63
Région : Sud-ouest France
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: CYCLE CARDIAQUE   Dim 22 Juil - 23:50

CYCLE CARDIAQUE

Chaque cycle cardiaque est enregistré sous forme d’une suite de déflexions P-QRS-T dont les unes sont positives (au dessus de la ligne de base), les autres négatives.

La dépolarisation des oreillettes engendre l’onde P. La repolarisation des oreillettes reste habituellement invisible. La dépolarisation des ventricules engendre le complexe QRS où, par définition, Q est la première déflexion négative, R la première déflexion positive, S la déflexion négative faisant suite à l’onde R. S’il n’y a pas d’onde Q, ce qui est fréquent, l’aspect est R ou RS. S’il n’y a pas d’onde R, l’aspect est désigné QS. Parfois on observe à la suite de R ou de S une deuxième positivité appelée R’, et parfois aussi à la suite de R’ une autre négativité appelée S’. La repolarisation des ventricules engendre l’onde T, mais elle est également responsable du segment ST compris entre la fin du complexe QRS et le début de l’onde T. A la suite de l’onde T peut apparaître, rarement, une onde U.
L’onde T (+-3% du cycle cardiaque) scratch

_________________
Cherche et tu trouveras,
Demande et on te donnera,
Frappe et on t'ouvrira...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyoku-castelmayran.4umer.net
 
ARRET DU COEUR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noeud d'arret!!!
» P'tit CR Balade du coeur 2009 Pays Basque
» coeur-alfiste.com
» VOLANT SE BLOQUE PLUS A L'ARRET!
» Risque moteur ? lors d une chutte a l arret .........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KYOKUSHIN CASTELMAYRAN/SAINT NICOLAS DE LA GRAVE :: FORUM KYOKUSHIN CASTELMAYRAN :: QUESTIONS DIVERSES SUR LE KARATE-
Sauter vers: