KYOKUSHIN CASTELMAYRAN/SAINT NICOLAS DE LA GRAVE

FORUM DES DOJO KYOKUSHIN DE CASTELMAYRAN ET SAINT NICOLAS DE LA GRAVE
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
KYOKUSHIN-SEINAN
REPRISE DES COURS

Saint-Nicolas de la Grave: 5 septembre 2011
Castelmayran: 6 septembre 2011

Partagez | 
 

 TOBI GERI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 63
Région : Sud-ouest France
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: TOBI GERI   Ven 20 Juil - 4:25

Les techniques de coups de pieds sautés : Tobi-Géri, servaient à l’époque au désarçonnement des samouraïs à cheval.
Dans le combat debout les techniques de pied ne dépassaient jamais la ceinture, à la rigueur les cotes flottantes, jamais plus haut car inefficace et très dangereux.
scratch

_________________
Cherche et tu trouveras,
Demande et on te donnera,
Frappe et on t'ouvrira...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyoku-castelmayran.4umer.net
al
lecteur actif
lecteur actif


Nombre de messages : 26
Age : 56
Région : Corse
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: TOBI GERI   Sam 29 Sep - 0:57

Bonsoir

Effectivement, utiliser des keri wasa au niveau jodan est plutôt risqué en combat réel.

Mais il faut bien distinguer le karaté sport où il faut que ce soit spectaculaire, avec des techniques amples et visuelles du karaté martial où la vie est en jeu.

Là, plus question de "jouer" et il faut prendre le minimum de risques. Un de mes maîtres disait: "De la ceinture au sol, pieds et de la ceinture au ciel, poings".

Ne pas oublier qu'en sport, il faut gagner, mais que l'on peut perdre, alors qu'en combat de survie, on peut ne pas gagner, mais il est impératif de ne pas perdre.

al
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hanumanmusashi
vétéran
vétéran


Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: TOBI GERI   Sam 29 Sep - 16:12

salut al!



tout a fait de ton point de vue, sur toute la ligne. les coups de pieds
c est certes beau dans les cotes ou dans la tete, c est visuel, sympa,
ca claque, mais a moins de s appeler mirko crocop, et bah franchement
ce n est pas gagné d avance pour mettre un type ko rapidement et
proprement au foie, a l estomac, au plexus ou a la tete avec un coup de
lattes!



l avantage des coups de pieds bas:



- attirer l attention pour attaquer avec les bras

- user les guibolles (interieur des tibias bourrinés avec le bol du
pieds, peter les mollets, exploser les genoux, degommer la cuisse sur
les points de la VB etc)

- desequilibrer ,coups de pieds d arret en sen no sen etc...



a vous lire



mathieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
al
lecteur actif
lecteur actif


Nombre de messages : 26
Age : 56
Région : Corse
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: TOBI GERI   Sam 29 Sep - 17:22

Bonjour

C'est très important, lorsque qu'on pratique un art martial, de bien comprendre le sens et la finalité de sa pratique.

Le développement du karaté sport qui a permis l'éclosion mondiale de ce qui ne serait resté qu'une pratique locale cantonnée dans une île perdue de l'extrème orient, a dénaturé l'efficacité et la pureté initiale d'un art de combat en un succédané qui ne répond plus au mêmes objectifs.

Si quelqu'un pratique une discipline de combat axée sur le sport et y trouve son compte en sachant pertinemment que son Karaté n'a de martial que le nom...... et bien pourquoi pas et tant mieux pour lui, il en retirera toujours quelque chose.
Par contre si ce même pratiquant croit dur comme fer pouvoir se sortir indemme d'une agression physique contre un et à fortiori plusieurs dangereux adversaire prêt à le trucider, uniquement grâce à sa technique de karaté sport, et bien, il va vite déchanter. Cela risque même de lui coûter cher par son manque de clairvoyance et sa témérité qui le jetteront en pâture, car comptant sur sa technique "qui tue".
Plusieurs champion de karaté en ont fait les frais à leur dépend.

Le karaté sport devrait d'ailleurs avoir une dénomination différente pour bien faire le distingo d'avec le karaté martial.
Car on met sur un même pied d'égalité deux choses tout à fait différentes.

Pour faire une analogie, c'est comme si un maçon se servait d'une colonne grecque en guise d'étai!

al
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hanumanmusashi
vétéran
vétéran


Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: TOBI GERI   Dim 30 Sep - 14:46

salut al,



pour pratiquer un vrai art martial, je pense qu il faut s engager dans
l armée ou dans une troupe d elite, de se ntrainer tous les jours a
prendre des pains, a avoir peur, d etre stressé mais arriver a agir de
la bonne manière au bon moment.



perso ca me fait toujours marrer lorsque je vais dans des "cours de
self defense". il y a toujours deux mecs vraiment bons et competents
qui aiment ca et qui savent faire. le reste sont souvent des petits
maigres ou gros, des grands secs mous et quelques nanas freles et mal
dans leur peau qui veulent se rassurer en crapahutant en kimono a
pentalon noir ou en trehi. on croit regler les situations
conflictuelles en apprenant des techniques mais on est incapable de
refaire la clé de coude apprise le jour meme a son ami ou a ses potes!
pourquoi? parcequ on apprend scoalairement, on essai de comprendre le
geste alors qu il n y a rien a comprendre...il faut juste faire,
simplement agir ou reagir en fonction du gars en face!



si je devais enseigner de la self, j expliquerai deux choses:



- la ligne centrale du corp et ou on est en securité

- l importance du centre de gravité et des deplacements



pour le reste tout en decoule pas besoin d y reflechir plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
al
lecteur actif
lecteur actif


Nombre de messages : 26
Age : 56
Région : Corse
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: TOBI GERI   Lun 1 Oct - 0:51

Bonsoir mathieu

Le distingo, karaté sport/martial est plus à mon sens un travail mental que physique.

Le combat de survie fait appel à notre cerveau primitif, le cerveau reptilien. C'est lui qui prend les commandes à ce moment là. Si les techniques de défense sont inscrites dans le cervau mammifère ou pire dans le néo cortex, elles ne serviront à rien.

D'où l'utilité lors des entrainements de faire ses techniques comme si notre vie en dépendait. Ce placer en état de situation désespérée, considérer les poings et les pieds adverses comme des armes. Bref, shunter le néo cortex pour laisser s'exprimer l'instinct. Ainsi faisant, on va petit à petit intégrer ces techniques dans notre corps en corrélation avec l'état mental adéquat. On va établir un pont "cellulaire" action/réaction. Les stimulis d'agression provoquerons alors la réaction juste, sans passer par le filtre du mental, ce qui ne peut qu'être profitable, tant celui çi se laisse emporter par ses émotions. La réaction sera quasi instantanée ou en tous cas beaucoup plus rapide.

al
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hanumanmusashi
vétéran
vétéran


Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: TOBI GERI   Lun 1 Oct - 1:07

salut al,



encore une fois dans le mille! car la question fondamentale n est pas
de savoir quoi faire ni meme de se poser la question au moment crucial,
mais bien de faire la chose la moins mauvaise au bon moment.



maintenant, nous avons deja beaucoup discuté sur les manieres de
courcircuiter nos cerveaux pensants. l une des methodes consiste a
utiliser le regard peripherique. qu en penses tu?



a te lire



mathieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
al
lecteur actif
lecteur actif


Nombre de messages : 26
Age : 56
Région : Corse
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: TOBI GERI   Lun 1 Oct - 12:47

Salut mathieu,

Oui, le regard périphérique permet d'élargir nos possibilités.

En tant que prédateur, l'homme privilégie sa vision fovéale ou centrale et ne se sert pas de sa vision périphérique.

La vision centale qui est une vision diurne est une vision focale, très précise, qui s'attache aux détails, mais inefficace en cas de mouvements et de luminosité réduite.
C'est une vision de prédateur.
La vision périphérique qui est une vision nocturne est sensible aux mouvements et contrastes. C'est une vision dynamique, c'est celle des proies.

Nous devons travailler notre vision périphérique en s'habituant a regarder au delà des obstacles comme si le regard les traversait. Ce faisant, nous perdons en précision, mais gagnons en champs visuel car sur un rayon de 180 ° et plus, nous détectons tout mouvement.
Un bon exercice est de passer alternativement d'une vision à l'autre.
D'abord regarder en mode périphérique, puis dès qu'un mouvement est perçu, passer en mode central pour capter tous les détails.

Un autre exercice bénéfique est de travailler avec les stéréogrammes. Si notre vision périphérique n'est pas développée, il est pratiquement impossible de de voir l'image 3D.

Voilà....on comprend alors l'utilité de travailler notre vision périphérique dans le cadre d'un travail axé sur le combat martial. Là, il est question de survie, nous ne sommes plus des prédateurs, mais des proies.

al
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hanumanmusashi
vétéran
vétéran


Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: TOBI GERI   Lun 1 Oct - 20:09

salut al,



ton analyse est tres interessante et je dois bien avouer que je n avais
jamais envisagé telle explication. passer du predateur a la proie me
parait tres interessant!



le predateur est celui qui planifie son attaque, c est celui qui
anticipe mais c est aussi celui qui mise sur l effet de surprise pour
mener a bien son attaque. naturellement chaque attaquant recherche l
effet de surprise.



moi je me souviens d une altercation avec une fille (la honte) je ne
rentrerai pas dans les details, mais elle m avait exasperé dans sa
manière d agir donc je l ai enguelé vertement. a un moment donné elle a
commencé a parler, parler, parler sans arret mais moi je sentais qu
elle n attendait qu un moment pour me mettre une claque dans la figure.
et bah aussi con que ca paraisse, elle a senti que j avais anticipé sa
claque je crois. pourtant elle en creuvait d envie. a un moment donné j
ai pensé ceci" si tu m en fout une, j te fais passer au travers du
mure". pas tres galan vous allez me dire, mais honnetement je l aurai
fait, sans la defoncer mais pour lui fouttre une trouille bleue.
pendant cette action je voyais a 18O degres autour de moi, avec une
lumiere tres jaune, presque au relenti. pour vous dire la vérité, mon
but etait de tester ce regard, ce qu il apporte vraiment. la situation
n etait pas tres dangereuse pour moi et pourtant je me suis mis dans l
optique d une sorte de combat a mort...chacun fait ses tests. avant
celà j avais fait la meme chose face a trois types...donc un peu plus
glorieux. mais ou est la gloire la dedans? derouiller trois gars? se
prendre une claque dans la gueule par une fille? finalement je m en
sort bien sans bobo et sans avoir eut a distribuer de pralines...



ce que je voulais dire simplement c est qu une fois que le predateur
est repere l effet de surprise est mort et là le predateur se
transforme en proie mais il ne le sais meme pas. s il s en rend compte
il abandonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
al
lecteur actif
lecteur actif


Nombre de messages : 26
Age : 56
Région : Corse
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: TOBI GERI   Lun 1 Oct - 23:20

Salut mathieu,

Oui, très juste. Mais en tant que pratiquant d'AM, nous ne devrions, en principe, pas être "prédateur". Sinon, cela pourrait sous entendre que notre niveau est assez bas.
A un niveau plus élevé, le seul rôle que l'on pourrait éventuellement endossé, serait celui de "proie".

Mais si on en vient à la confrontation physique, c'est peut-être que quelque part, on a commis une erreur. Par son comportement, son attitude, ses réactions, qui font que le prédateur ayant senti notre faiblesse ne peut que nous attaquer.

Ce que je veux dire, c'est qu'il faut éviter le point de non retour, par notre gestion du conflit. Eviter de se mettre dans des situations inextricales où la seule alternative reste la confrontation physique qui, quoi qu'on en dire, serait un échec pour le pratiquant avancé même s'il explose la tronche du conna.... qui la bien cherché.

Là, nous aurons gagné la plus belle des victoires, celle de l'homme supérieur qui n'a pas besoin de montrer sa force, quitte à paraître ce qu'il n'est pas.

Noublions pas que la plus grande des sagesses ressemble à de la stupidité.

al
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hanumanmusashi
vétéran
vétéran


Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: TOBI GERI   Mar 2 Oct - 0:26

salut al,



je suis en phase et je trouve que ta phrase de fin est assez eloquente!
ca me faisait penser a kain dans la serie kungfu...je sais vous allez
me dire:"vla la reference" et pourtant j ai ete touché par cette serie,
que j ai d ailleur acheté. quand j etais plus jeune, j aimais les
combats expeditifs du hero, sa maniere un peu non chalente de mettre du
bourre pif. depuis mon point de vue a changé et je me dit :
heureusement que les combats ne sont pas plus nombreux car ils sont
merdiques finalement...mais par contre les flashback et leur
interraction avec l histoire me pretent bien a reflechir car le fond
est tres riche je trouve.



qu en penses tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 63
Région : Sud-ouest France
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: TOBI GERI   Mar 2 Oct - 3:32

Discussion fort intéressante.



Très pertinent l'exemple de la proie et du prédateur.

En effet un karatéka devra, intérieurement, de préférence, adopter l'attitude de la proie plutôt que celle du prédateur.



L'attitude de la proie nous rendra plus réceptif aux signaux d'alerte.

Extérieurement nous devons adopter une attitude neutre, devenir un passe muraille, pour l'ego c'est dur, pour la survie c'est le top.

Ne pas être remarqué en parlant fort, en se vantant, en étant exubérant.

Beaucoup vont rigoler, vont nous prendre pour des psychopathes, or ceux qui pratiquent un art martial de survie le savent:

"Faîtes un pas hors de chez vous et ce sont un million d'ennemis qui vous guettent" (Principe 16 de Ô Senseï Gichin Funakoshi).

_________________
Cherche et tu trouveras,
Demande et on te donnera,
Frappe et on t'ouvrira...


Dernière édition par le Mer 3 Oct - 5:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyoku-castelmayran.4umer.net
al
lecteur actif
lecteur actif


Nombre de messages : 26
Age : 56
Région : Corse
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: TOBI GERI   Mar 2 Oct - 23:01

Bonsoir mathieu/Admin,

Le feuilleton Kung Fu qui est sorti en France dans les années 70, si je ne m'abuse, malgré les défauts inhérents à ce genre de série, a eu le mérite de faire connaître à la majorité des non pratiquants une autre approche et philosophie de la violence, assez décalés de ce qu'ils connaissaient. L'effet positif a été d'encourager de nombreux jeunes à s'inscrirent dans les clubs d'AM, étant attirés par le côté quasi magique de ce qu'ils voyaient sur le petit écran et ce projetant sur ce héros aux pouvoirs surnaturels.
Après, que la réalité de l'entrainement ne corresponde pas à leur attente, ça c'est une autre histoire....Car le cinéma c'est une chose et la réalité une autre, bien sûr. Mais bon, même si baucoup ont abandonné, quelques uns on continué sur le chemin.

Pour ce qui est du Kyôkum n° 16 de Gichin Funakashi:
"Danshin mon wo izureba yaku man no teki ari"
Sa lecture ne doit pas en être figée, car il faut prendre garde aux défauts de traduction. On le traduit généralement par:
"Dès que nous franchissons le seuil de notre maison, un million d'ennemis nous guettent"
Mais d'autres traductions existent. Par exemple:
"L'homme qui ne reste pas à sa place, engendre un million d'ennemis".
Il faut aussi se garder de lire au 1er degré. Plusieurs niveaux de lecture sont possibles.
Au segond degré, on peut comprendre la maison comme notre monde intérieur (ce qu'elle est dans presque toutes les écoles de pensée) et sortir de sa maison, veut dire dans ce cas précis, laisser s'exprimer son ego, et alors...un million d'ennuis nous attendent.

Les 20 kyokum sont des préceptes d'une grande richesse pour le chercheur, par leur sens profond.

al
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hanumanmusashi
vétéran
vétéran


Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: TOBI GERI   Mar 2 Oct - 23:46

salut al,



je n avais jamais pensé a analyser cette serie sous cet angle de vue.
peut etre que beaucoup ont retenu le cote mystique des arts martiaux.
si la mystique martiale n existait pas ce forum n existerait pas non
plus; puisque tout serait clair et limpide , je dirait cartesien,
mathematique meme...mais ce n est pas le cas.



tout le monde peut discuter de lieu communs comme"allier corps et
esprit" , meme en judo aujoud hui on parle de celà alors que beaucoup
se contentent de dansouiller en tutu blancs ou a bourriner (lever de la
fonte).



qu est ce qui fait rever les gens? pourquoi les gens revent ils?
pourquoi les art martiaux ne rentrent pas dans la categorie des reves
eveillés?



aujourd hui on eprouve le besoin de comprendre : les kyusho face
a la science! et dire qu il existe meme des gens qui doutent! quel est
le seul moyen de se rendre compte que la realité est plus simple que
toutes les fictions? les etudes biomecaniques sont certes utiles aussi,
mais qu est ce qui peut remplacer la sensation? on se rend compte que
la science n explique rien la plupart du temps : elle demontre juste ce
que beaucoup ont observés! que nous apporte une analyse sur les trois
cerveaux finalement? peut etre une bete prise de conscience
intellectuelle, mais sans plus. mais qu est ce qui nous sert en combat
ou dans la vie? leur utilisation...encore une fois c est d etre qu il
sagit et pas de savoir ou meme de faire.



alors soyons et peut importe que des pratiquants revent , c est sein de
rever finalement tant qu on ne se construit pas sur cette base...



a bientot



mathieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 63
Région : Sud-ouest France
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: TOBI GERI   Mer 3 Oct - 0:19

al a écrit:

Pour ce qui est du Kyôkum n° 16 de Gichin Funakashi:
"Danshin mon wo izureba yaku man no teki ari"
Sa lecture ne doit pas en être figée, car il faut prendre garde aux défauts de traduction. On le traduit généralement par:
"Dès que nous franchissons le seuil de notre maison, un million d'ennemis nous guettent"
Mais d'autres traductions existent. Par exemple:
"L'homme qui ne reste pas à sa place, engendre un million d'ennemis".
Il faut aussi se garder de lire au 1er degré. Plusieurs niveaux de lecture sont possibles.
Au segond degré, on peut comprendre la maison comme notre monde intérieur (ce qu'elle est dans presque toutes les écoles de pensée) et sortir de sa maison, veut dire dans ce cas précis, laisser s'exprimer son ego, et alors...un million d'ennuis nous attendent.

Les 20 kyokum sont des préceptes d'une grande richesse pour le chercheur, par leur sens profond.

al

Exactement ce que je disais si on me lit au second degré.

le 16ème précepte que j'ai trouvé est un peu différent du votre

Danshi mon wo shuzureba hyakuman no teki aru. danshi = homme, mâle
mon = porte, barrière
shuzureba =si [ quelqu'un ] sort
hyakuman = 1 million
teki = adversaire, ennemi

_________________
Cherche et tu trouveras,
Demande et on te donnera,
Frappe et on t'ouvrira...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyoku-castelmayran.4umer.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TOBI GERI   

Revenir en haut Aller en bas
 
TOBI GERI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leçon sur le mawashi geri
» [DÉRIVÉ] Cimos Citroën Diana, Dak et Geri
» Les chevreuils de nuit...
» compte rendu stage lavorato dans le 85
» Bonjour...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KYOKUSHIN CASTELMAYRAN/SAINT NICOLAS DE LA GRAVE :: FORUM KYOKUSHIN CASTELMAYRAN :: QUESTIONS DIVERSES SUR LE KARATE-
Sauter vers: